Zerhouni, ministre de l’intérieure pendant le printemps noir de Kabylie, est mort.

Publié par

L’ancien homme politique et ministre Algérien Yazid Zarhouni de son vrai prénom Norredine est décédé aujourd’hui à l’âge 83 ans à l’hôpital de Ain Naadja suite à de longues années de maladie.

Bien qu’il ne soit pas de bonnes mœurs de jubiler une mort, celle de Zarhouni ne ferait pas assez de compassion particulièrement chez les Kabyles. Son deuil se limiterait naturellement à sa famille et aux institutions officielles.

Rappelons-le, le défunt était ministre de l’intérieur lors des événements du printemps noir, par conséquent son implication dans la répression est une évidence indiscutable.

Au lendemain de l’assassinat de la première victime des événements, « Guermah Massinissa », Zarhouni a déclaré à l’assemblée populaire nationale que celui-ci n’était qu’un voyou. Tout au long du soulèvement Kabyle, le ministre de Bouteflika n’avait pas cessé de provoquer les Kabyles et de verser son venin sur la région.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s