La famille Sahed sollicite le soutien des Kabyles afin de garder leur fils en vie

Publié par

La famille Sahed originaire d’Ath Yenni appelle tous les Kabyles en particulier ceux qui résident en France à venir soutenir leur fils Kamel afin de le maintenir en vie. En effet Kamel Sahed devait être extubé aujourd’hui le 08 février 2021 à midi dans l’hopital Lariboiser à Paris. Cependant, avec la pression de ses proches qui ont engagé un avocat depuis plusieurs semaines et avec le soutien de quelques confrères, l’affaire a été reportée. Il est à noter que Kamel a eu un AVC le 15 septembre 2020 et il est depuis, hospitalisé dans le même hôpital.

Dans une vidéo filmée par Meziane Abane, le frère du patient à savoir Sahed Abderahmane affirme que les responsables de l’établissement voulaient l’extuber dès la première semaine de son hospitalisation. Il déclare par ailleurs, que l’affaire a été portée en justice au niveau du tribunal qui a donné gain de cause à la direction de l’hôpital. En saisissant la cour, celle-ci a demandé l’intervention d’un expert, qui a à nouveau plaidé en faveur du service médical.

Pourquoi les responsables de l’hôpital veulent extuber Kamel Sahed

Dans la même vidéo et de la part du même intervenant on apprend que la direction de l’hôpital justifie sa volonté de vouloir retirer la sonde du patient du fait de l’état comatique dans lequel il se trouve. Il est étonnant qu’à trois reprises la justice française juge en faveur des responsables de l’hôpital, alors que la loi sur l’euthanasie ne s’effectue que sur les patients qui certifient la volonté de mourir, ce qui n’est pas le cas de Kamel qui veut rester en vie selon des frères.  

Le cri de la famille Sahed

La famille de Kamel Sahed notamment ses frères affirment que contrairement à ce que leur rétorquent les médecins, le patient n’est pas entré dans le coma, il est juste atteint d’une paralysie importante. Cette dernière est loin d’être une raison de laisser mourir un malade en lui retirant la sonde.

Abderahmane assure qu’en demandant à son frère paralysé s’il est d’accord sur son extubation, il répond par un non en communiquant des yeux. Il confirme par ailleurs que Kamel arrive parfois même à bouger ses pieds, ce qui contredit clairement l’entêtement de la direction de l’hôpital à ce sujet.

L’autre préoccupation de la famille de Kamel Sahed est l’éloignement de leur mère qui se trouve en Kabylie et qui veut voir son fils pour une dernière fois. En effet, un visa a été demandé pour la mère du malade. En attendant la réponse, ses frères essayent de le garder le plus longtemps possible en vie.

L’avocat qu’ont engagé les frères Sahed, a recouru deux fois au référé-liberté qui a jugé défavorablement. Un troisième référé sera entamé demain devant le conseil d’Etat, dans le souhait que la famille du patient obtienne gain de cause. Cette dernière fait appel à toute la diaspora Kabyle de venir demain près du palais-Royal afin de porter appui en faveur de leur cause.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s