JSK : entre le départ de Mellal et l’ouverture du capital

Publié par

A chaque fois qu’on parle du départ de Mellal on évoque l’ouverture du capital comme si c’étaient deux actions systématiquement liées. Bien qu’il n’ait pas pu gagner des titres et remettre à la JSK son prestige d’antan, l’actuel président ne mérite pas tout l’acharnement qu’il subit depuis deux ans, d’autant plus qu’il a amélioré les résultats sportifs depuis son arrivée.

Loin de prendre la défense de Mellal ou de glorifier sa gestion quelque peu inhabile, il est de notre devoir de dénoncer ceux qui veulent précipiter son départ afin de rétablir leurs privilèges. Comme on additionne la sonnette à la nourriture pour le chien de Pavlov, on associe à chaque fois la revendication de l’ouverture du capital à celle du départ de l’actuelle direction afin d’exciter davantage les supporteurs.

En effet, les administrateurs des pages, les journalistes et les actionnaires qui sont contre l’actuelle direction, ils ne sont motivés que par la départ de Mellal, en aucun la JSK ne les intéressent ni d’ailleurs l’ouverture du capital.

Pourquoi l’acharnement contre Mellal ?

Tout le monde s’accordaient à dire avant l’arrivée de Mellal qu’il existait des parasites qui se nourrissaient du club. S’ils ne gagnaient pas de l’argent sur le dos de la JSK directement, ils avaient des privilèges qui leur permettaient de le faire d’une façon indirecte. On parle ici de toutes ces pages Facebook qui avaient l’exclusivité sur l’information, ces journalistes qui recrutaient des joueurs, ces voyous qui avaient la mainmise sur les billetteries des tickets, etc.

Toutes ces pratiques de corruption ont été éliminées progressivement depuis 2018, en commençant par mettre un organe de presse propre au club et en fermant la porte aux journalistes et aux pages qui courraient derrière l’exclusivité de l’information. D’autre part, les voyous qui faisaient la loi au stade du premier novembre et importunaient les entraineurs ont tous été chassés.

Aucune autre raison que ces privilèges ne pousse tous ces opportunistes à s’attaquer à Mellal. Les résultats sportifs ne sont qu’un prétexte pour étayer leur position et justifier le départ du président. Il est à rappeler que sportivement, la JSK s’est largement améliorée par rapport aux dix dernières années.

Est-ce que Mellal est le bon président pour la JSK ?

Est-ce que Mellal est le président idéal pour la JSK ? Est-ce que la JSK est dans son meilleur état ? Bien sûr que non, on aurait aimé voir la JSK racheté par un grand industriel Kabyle qui nommerait comme directeur sportif un ancien joueur de la JSK. On aurait par ailleurs aimé voir la JSK racler les titres comme aux années 1980.

Mais, faudrait-il rappeler à chaque fois que personne n’est venu prendre la JSK au moment où elle avait besoin d’un successeur pour la sauver du risque de la relégation ? Mellal est venu en février 2018 et a pu éviter pour le club ce drame. Aucun de ceux qui veulent le remplacer aujourd’hui n’est intervenu à cette période pour payer les joueurs et éviter le pire.

Il faut aussi rappeler qu’afin que la JSK soit sous les mains d’un grand investisseur, il faut que les actionnaires majoritaires, à savoir le CSA, donnent l’aval pour l’ouverture du capital. Ces derniers qui bloquent cette action depuis plusieurs années, veulent encore une fois pour sauver leur peau des foudres des supporteurs, changer de directoire seulement.

Pour répondre aux questions qui ont précédé ces lignes, Mellal n’est pas le président idéal de la JSK, mais jusque-là, il est l’homme de la situation. Il n’a pas pu reconstruire la JSK d’autrefois, chose qui nécessite plusieurs années, mais il a pu améliorer les résultats d’une manière considérable en seulement 2 ans.

Si les supporteurs veulent revoir leur club renouer avec son prestige d’avant, il faut qu’ils exigent au CSA d’ouvrir le capital avant toute destitution ou substitution. 

L’ouverture du capital de la JSK

Bien qu’elle semble faire consensus, l’ouverture du capital est loin d’être convoitée par toutes les parties. En particulier les actionnaires qui sont catégoriquement contre la réalisation de cette action. La raison est simple, avec un bilan comptable, leurs démarches frauduleuses seraient dévoilées.

Les pages Facebook notamment Wlad Ain Naadja fidèles à la JSK n’associent l’ouverture du capital au départ de Mellal que pour exciter davantage les supporteurs. Tout ce qui les intéresse c’est la précipitation du départ de l’actuel président afin de le remplacer par leur coqueluche du moment à savoir Yarichène.

Comme on le sait tous, pour chaque alternative proposée, il y des avantages et des inconvénients à noter. L’ouverture du Capital va permettre au club d’être racheté par une grande société ce qui lui apportera un nouveau souffle, notamment financier. L’autre avantage est qu’au préalable un commissaire au compte sera sollicité afin d’établir un audit comptable. Ceci va nous renseigner sur la politique de corruption pratiquée depuis 2010 à la JSK et par ailleurs toutes les escroqueries et tous les détournements qui y ont été faits.

Cependant, la libération du capital social de la JSK possède un inconvénient de taille. Il est à savoir qu’une fois les parts sociales libérées, n’importe quel investisseur ou n’importe quelle société, quelle que soit son origine ou orientation idéologique pourra investir et devenir actionnaire majoritaire à la JSK. La dimension symbolique voire politique du club Kabyle sera ainsi Hypothéquée. 

Appel à la raison des supporteurs de la JSK

Il est aberrant de remettre l’amour des supporteurs en cause et c’est un non-sens de les accuser de la destruction de la JSK. Néanmoins, ces derniers doivent faire attention et ne doivent pas laisser leur colère être instrumentalisée par les opportunistes et les ennemis de la JSK. Une partie des amoureux de la JSK suit les directives et les informations données par les pages et les médias aveuglement.

Ces derniers qui prétendent vouloir faire un changement radical avec l’ouverture du capital et le départ de tous les dirigeants actuels, demandent aux actionnaires du CSA qui sont responsables de la situation que vit le club de destituer Mellal. C’est une preuve irréfutable que c’est la tête de Mellal qu’on veut et non le changement.

Les supporteurs doivent faire pression sur le CSA à libérer le capital social de la JSK avant de destituer Mellal et de le remplacer. Une fois les actions sont libérées, ils doivent inciter un industriel de la région à les reprendre.   

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s